Musculation des pectoraux avec CT Fletcher

Vous ne connaissez pas CT Fletcher? Recherchez donc son nom sur youtube et vous comprendrez l’ampleur qu’a pris ce phénomène! Athlète de force, powerlifter et surtout une immense source de motivation pour tous les passionnés de musculation. Les vidéos d’entraînement qu’il partage sont faites pour vous pousser au delà de vos limites, rechercher la performance à chaque instant pour progresser et être toujours plus fort. Voici sa séance de musculation des pectoraux en détails!

Séance d’exercices pour les pectoraux:

Dips lestées pour démarrer

La séance de musculation des pectoraux commence par des dips lestées qui ciblent les pectoraux et particulièrement la partie basse. Le mouvement permet également le travail des triceps. En ajoutant un leste, avec une ceinture ou une haltère entre vos jambes vous pouvez atteindre le nombre de répétitions que vous ciblez. Si vous choisissez d’effectuer le mouvement au poids de corps, utlisez les dips comme un mouvement d’échauffement en début de séances ou comme mouvement de finitions après les exercices de base.

Pour cibler précisément la partie pectorale avec les dips, penchez vous légèrement vers l’avant, vous sentirez ainsi plus d’intensité au niveau de la poitrine. Lorsque vous restez droits, les bras le long du corps, le travail est plus intense sur les triceps à défaut des pectoraux. Les cris de CT durant les séries sont en option mais ne manqueront pas de vous faire remarquer si tel est votre but!

Second exercice, on passe aux choses sérieuses!

La séance de musculation des pectoraux se poursuit avec du développé couché traditionnel avec une fourchette de répétitions courte (entre 4 et 8). Ce type de séries favorise le développement de la force plutôt que l’hypertrophie musculaire. Il est utile d’intégrer des séries lourdes à vos entraînements, en particulier sur les mouvements de base de la musculation comme le développé couché, le squat et le soulevé de terre. Vous pouvez faire le choix de cycles d’entraînements, c’est à dire plusieurs semaines en hypertrophie puis un cycle de force et ainsi de suite ou bien intégrer du travail lourd couplé à des séries en hypertrophie durant une même séance. C’est notamment un concept développé par Mike O’hearn avec le powerbodybuilding.

On conclut en isolant les muscles des pectoraux

La séance se termine par un mouvement d’isolation pour les pectoraux: Le papillon. Assis sur la machine les bras écartés de façon parallèle au sol, il s’agit de rapprocher les mains à la force des pectoraux sans fléchir les bras. Il s’agit d’un bon exercice de finition pour cette séance, la fourchette de répétitions sera assez haute, n’hésitez pas à effectuer entre 12 et 15 répétitions, parfois même au delà. L’objectif est la recherche de l’hypertrophie et une forte congestion musculaire, ainsi un travail de force sur ce type d’exercice n’a pas de réel intérêt.

Bilan entraînement pectoral

Une séance de de musculation des pectoraux de 3 exercices qui cible principalement les faisceaux moyen et bas des pectoraux que vous pouvez reproduire 1 à 2 fois par semaine. Veillez à tourjours laisser au minimum 48 à 72h de repos avant de travailler une seconde fois un groupe musculaire afin qu’il puisse récupérer efficacement. Pensez également à varier les exercices afin de cibler l’ensemble des 3 faisceaux, à la séance suivante par exemple, n’oubliez pas d’intégrer un exercice pour la partie supérieure des pectoraux. L’harmonie est la clé! Découvrez également l’entraînement pectoraux de Ronnie Coleman huit fois Mister Olympia

Login

Lost your password?