Junior Dos Santos UFC: Force et condition physique

Junior Dos Santos le MMA Brésilien à l’honneur

Voici l’un des meilleurs combattants poids lourd en MMA. Signé à l’UFC, Junior Dos Santos est redoutable pour sa puissance et sa capacité à terminer un combat en quelques coups. Celui-ci accorde une grande importance à sa préparation athlétique, au conditionnement physique pré-combat et passe donc un temps important en salle de sport.

Réussir sa préparation athlétique est primordial

Junior Dos Santos affirme dans la vidéo que plus de 50% de la réussite d’un combat réside dans la qualité de la préparation de l’athlète, on ne saurait imaginer un professionnel entrer dans la cage sans une préparation adéquate. Le conditionnement permet d’être capable de maintenir une forte intensité sur toute la durée d’un combat, conserver ses capacités d’explosivité le plus longtemps possible et mettre en place ses techniques malgré la fatigue.

Strength and conditionning: Force et conditionnement

Il s’agit ainsi de travailler les deux filières pour un maximum d’efficacité. D’ordre général la préparation de l’athlète tient surtout dans l’objectif d’être plus fort, plus rapide et plus endurant. L’aspect technique travaillé à l’entraînement est ainsi optimisé via une capacité des athlètes à mettre en place ces techniques avec beaucoup de puissance, d’équilibre et sur la durée entière d’un combat. Un combattant très technique mais présentant peu de puissance et d’endurance partirait forcément avec un désavantage face à un adversaire bien préparé.

Ajuster son poids et son physique

Dans certain cas une préparation peut également cibler une prise de masse musculaire, pour des athlètes qui souhaitent se renforcer ou monter de catégorie notamment. Observez par exemple la transformation de Alistair Overeem à travers le temps pour figurer parmi les poids lourds au physique le plus développé.

A l’inverse les athlètes qui ont eu tendance à prendre du poids durant la période hors-saison utiliseront la préparation pré-combat à éliminer quelques kilos afin de pouvoir combattre dans leurs catégories de poids. La perte de poids doit de préférence être échelonnée dans le temps et donc assez lente afin que les athlètes conservent leurs capacités à l’entraînement et ne présentent pas de fatigues particulières liées à un déficit calorique.

Comment s’est préparé Dos Santos

Pour améliorer la force et la condition physique, on observe dans ce reportage l’application d’exercices pour la plupart des muscles du corps. Pour le dos: le soulevé de terre, un exercice de base pour le développement de la force, il recrute plusieurs muscles et plusieurs articulations pour son exécution, de l’arrière des cuisses jusqu’aux muscles du dos. Le tirage poitrine prise serrée qui permet un développement du dos en épaisseur avec une sollicitation importante de la portion haute et médiane des dorsaux. Le tirage haltère alterné qui sollicite plutôt la partie médiane et inférieure des dorsaux.

Pour les épaules: Une variante du tirage menton avec barre, il y ajoute en effet un certain dynamisme en descendant la barre vers le sol et en effectuant le tirage de façon explosive. Un exercice plus couremment utlisé pour les épaules est le développé avec barre debout comme effectué par Randy couture autre combattant célèbre de l’UFC. Enfin pour les jambes: des fentes avant avec barre rapides et dynamiques, technique par laquelle il cible plutôt l’augmentation des capacités explosives.

Filière aérobie via la course à pied

Dos Santos termine généralement sa séance par de la course à pied pour l’amélioration de la filière aérobie(l’endurance). A l’image d’un athlète de cross-fit, un combattant de l’UFC doit donc être complet, non seulement complet par l’aspect technique du mixed martial arts: Boxe pied-poing, lutte, grappling mais également complet sur les capacités athlétiques. Le travail à la fois des capacités de puissance et d’endurance afin de dégager un maximum d’intensité sur un certain laps de temps(un combat).

Login

Lost your password?