Jeremy Buendia: Programme et diète

Les programme et la diète de Mr Olympia Men’s physique Jeremy Buendia

Il est le champion en titre de Mr Olympia Men’s Physique qui est la compétition reine dans le milieu du fitness. Peut-être moins connu du grand public que Steve Cook ou Jeff Seid, il n’en demeure pas moins que Jeremy a un physique hors du commun!

Jeremy Buendia

Voici quelques extraits de son entraînement et de sa diète que l’on peut trouver sur sa page athlète. Il décrit brièvement la répartition de ses entraînements et une journée type de diète:

Entraînement classique

J’ai pu trouver 2 extraits de ses entraînements, en prise de masse voici un split qu’il a l’habitude de suivre:

  • Lundi: Epaules et abdos (lourd)
  • Mardi: Dos et obliques
  • Mercredi: Biceps et abdos
  • Jeudi: Repos
  • Vendredi: Pectoraux et épaules
  • Samedi: Repos
  • Dimanche: Jambes

On peut voir avec cette répartition d’entraînement que Jeremy travaille de façon fréquente les épaules et les abdos. L’idée est d’avoir une démarcation entre la taille (qui doit être fine) et les épaules qui doivent être larges. L’objectif est de créer un torse en V, très esthétique et recherché en particulier si vous souhaitez faire de la compétition en Men’s Physique.

Jeremy en sèche

Lorsqu’il est en phase de sèche il dit dans une interview (sur le site simply shredded) qu’il modifie son programme et fonctionne beaucoup sous forme de circuits avec peu de temps de repos entre les séries.

Exemples de circuits: (effectué plusieurs fois sans repos entre les séries)

Haut du corps

  • Développé incliné haltères 20 reps
  • Développé épaules haltères 20 reps
  • Pompes prises serrée: à l’échec
  • Obliques à la poulie 15 reps de chaque côté

Jambes:

  • Squat assisté 15 reps
  • Sauts verticaux  15 reps
  • Soulevé de terre jambes tendues haltères 15 reps
  • Extensions mollets debout 20 reps

Les circuits d’entraînement

L’objectif des circuits est d’augmenter la dépense énergétique, avec des temps de repos faibles et des séries plus longues, le corps dépense beaucoup plus d’énergie. L’entraînement est très intense et c’est quasiment du muscu-cardio. Attention cependant, si vous démarrez une sèche vous n’êtes pas obligé d’effectuer des circuits avec des charges légères et surtout si vous en faites il ne faut pas faire que cela!

Il est important de conserver une part d’entraînement lourd sur les exercices de base. En sèche il faut essayer de conserver au maximum ses niveaux de force et donc garder une base d’entraînement similaire au reste de l’année. Vous pouvez cependant compléter votre entraînement par des circuits si vous le souhaitez.

La diète de Jeremy Bendia

Sur sa page athlète il nous livre donc une journée type de sa diète. Il est intéressant de voir les aliments qu’il consomme pour maintenir ce physique sec mais rappellez vous que celle-ci est adaptée à ses caractéristiques et son objectif. Il reste donc important pour vous de ne pas recopier à la lettre mais de modifier les apports alimentaires en fonction de vos propres besoins. Adaptez les quantités et le total calorique afin que cela vous permette d’atteindre vos objectifs et surtout choisissez des produits équivalents que vous appréciez et que vous avez l’habitude de consommer.

Repas 1: 

  • 5 blancs d’oeuf
  • 100g de boeuf maigre
  • 100g de flocons d’avoines
  • 50g de myrtilles

Repas 2:

  • 150g de poulets
  • 200g de riz complet

Repas 3: 

  • 150G de tilapia (poisson)
  • 150g de patate douce

Repas pré-entraîneent:

  • 1,5 scoops de whey
  • 1,5 scoops de glucides type vitargo

Repas post-entraînement

  • 150g de poulet
  • 150g de riz blanc
  • 1 scoop de glucides
  • 1,5 scoops de whey

Repas 5

  • 150g de tilapia
  • 100g de patate douce

Repas 6: 

  • 200g de faux-filet
  • 200g d’asperges

La génétique de Jeremy

Jeremy Buendia dispose sans aucun doute d’une génétique exceptionnelle, notamment de magnifiques insertions au niveau des abdos et des obliques. Sur les poses de profil il a vraiment un gros avantage par rapport aux autres compétiteurs. Lorsqu’il est bien sec, il est difficile à battre, malgré un physique relativement mince.

En poids de compétition il tourne autour de 75 kilos, comparé à certain compétiteurs qui font 10-15 kilos de plus. Malgré cela il parvient à se démarquer, un peu à l’image de Frank Zane dans les années 70 qui parvenait à gagner devant des bodybuilders bien plus imposants grâce à sa ligne!

Et vous, est-ce que c’est le type de physique que vous aimez? Votre objectif?

Login

Lost your password?